L’atelier Gin sur la flotte de Mein Schiff

Publié le : 12 mai 20213 mins de lecture

Lorsque on voit le point gin-tasting dans l’émission quotidienne de Mein Schiff 1, on le trouve à la fois prévisible et peu spectaculaire. Mais quand on le lit une deuxième fois, on se rend compte qu’il s’agit d’un atelier de gin et non d’une dégustation de gin.

En outre, il y a une carafe pleine à chaque endroit. Attention, même si c’est semblant, ce n’est pas le silencieux My Ship Table Water. C’est de la vodka pure. Et c’est là que tout commence.

Faire son propre gin. Cela semble passionnant

Alexander Kraus, barman à bord, nous guide à travers l’atelier. Il commence par une courte excursion dans les bases du gin. Bien sûr, il ne faut pas manquer une petite dégustation et nous goûtons les différences entre les différents types de gin.

Vous pouvez ensuite le mélanger vous-même. Afin d’éviter des gaffes très grossières, après tout, vous voulez pouvoir boire votre création plus tard. On nous donne un rapport de mélange approximatif, mais le reste, c’est de la créativité.

À explorer aussi : Trouver un atelier d'initiation à l'horlogerie à Paris

L’atelier de gin : une véritable surprise

L’atelier Gin de la flotte de Mein Schiff se compose de deux parties. Après un mélange réussi et surtout parfaitement équilibré des ingrédients, le gin est laissé au repos pendant trois jours. De préférence dans un endroit protégé du soleil comme votre propre cabine. Ensuite, les participants se rencontrent pour la deuxième fois.

Après avoir été filtré et mis en bouteille dans les jolies bouteilles de la pharmacie Mein Gin, le grand moment arrive. Quel goût aura-t-il, votre propre gin ? Tout d’abord, des eaux toniques pures et variées sont disponibles pour être mélangées. Là aussi, le maître du gin donne des conseils et la combinaison parfaite est donc rapidement trouvée.

À propos de l’auteur

L’invité Percy Christian Schoeler était à bord d’un bateau de croisière pour la première fois à l’âge de 12 ans et, quatre ans plus tard, il avait la première bonne montre-bracelet dans les mains. Deux expériences dont il ne s’est pas remis jusqu’à aujourd’hui.

Depuis 2003, il écrit pour Luxify sur ses expériences très personnelles autour des thèmes des croisières, des hôtels, des montres, des voitures et bien d’autres choses encore. Pour lui, le luxe est un terme souvent mal compris. Se récompenser avec quelque chose de beau, se rendre heureux avec quelque chose de peut-être inutile, c’est du luxe pour lui.

Plan du site