Site icon avenue du luxe

Le tricot : une activité anti-stress

Depuis quelques années, tricoter redevient une activité tendance. Ce revival du tricot a de beaux jours devant lui puisque différentes études tendent à prouver que c’est une activité anti-stress au même titre que le yoga ou la méditation !

Le revival du tricot

Il y a quelques années tricoter était considéré comme une activité veillotte, réservée au troisième âge. Aujourd’hui en plein revival les blogs consacrés au tricot envahissent la toile et les fans se retrouvent dans des cafés pour suivre des cours ou parler de leur passion… Ce revival du tricot s’accompagne d’un retour en grâce des écharpes, bonnets et autres gros pull tricotés main comme c’était le cas dans les années 70 ! Aux Etats-Unis ce sont les stars de Hollywood, comme Uma Thurman, qui sont à l’origine de ce revival du tricot.

Je tricote donc je médite

Des scientifiques ont démontré que lorsqu’une personne tricote son cerveau se concentre sur les mouvements répétitifs qu’elle effectue ave la laine et les aiguilles ce qui entraîne une détente de tout le corps. Le tricot serait ainsi une activité propice à la méditation. Les néophytes parce qu’elles doivent se concentrer et les autres parce qu’elles peuvent lâcher prise et laisser leurs pensées vagabonder tout en tricotant !

Le tricot : une arme contre le stress

Monica Baird, spécialiste de la douleur, explique quant à elle, que tricoter favorise la production de dopamine et de sérotonine, la molécule du bonheur comme on l’appelle, tout en diminuant le taux de cortisol, l’hormone du stress. Certains voient dans le tricot une thérapie comportementale capable d’aider les gens à se libérer de leur addiction. Le revival du tricot serait ainsi bénéfique aux fumeurs ou aux boulimiques qui trouveraient là une source d’occupation de l’esprit et des mains qui leur permettrait d’oublier ce qui les pousse à fumer ou à grignoter.

Quitter la version mobile